alt=" "

Chapelle Notre-Dame de Saint-Bernard

Présentation du site

En 1682, à Alan, un groupe de filles et de garçons se trouvent au lieu-dit “Larreu” pour jouer en gardant leur troupeau. Le moment de rentrer arrive et les enfants partent chacun de leur côté pour regrouper les animaux en descendant la pente qui conduit au ruisseau.

Dans ce groupe d’enfants, se trouve une fillette de 12 ans nommée Madeleine Serre. Attentionnée à son travail, elle ne voit pas un trou et tombe dans les ronces et autres broussailles. Surprise par sa chute, elle crie : “Ah, Jésus”. Elle aperçoit alors une Belle Dame entourée d’un halo de lumière qui la regarde avec bienveillance. Une conversation s’engage entre la Belle Dame et la fillette.

Après un moment de silence, la Belle Dame lui dit :

“Je suis la Vierge Marie. Je suis venue ici pour te dire de prier, de bien prier et pour que tu dises aux autres aussi de prier beaucoup, beaucoup. Tu iras trouver les prêtres de la paroisse. Tu leur diras de me bâtir ici une chapelle. Tu diras aussi aux prêtres d’arranger cette source pour qu’on puisse y boire et s’y laver. Les malades qui useront de cette eau seront guéris ou du moins soulagés. C’est pour qu’on prie davantage que je demande tout cela. “

Son message passé, la Belle Dame s’évanouit dans la lumière. Madeleine regarde cette scène avec extase. Ses amis qui n’ont perçu que le halo de lumière et qui ne comprenaient pas l’attitude de Madeleine dans la mesure où ils n’avaient pas vu l’apparition, s’étaient rapprochés d’elle. Le petit groupe était profondément bouleversé.

Les enfants reprirent la conduite de leur troupeau vers le village. Brusquement, la lumière et la Belle Dame réapparurent. La Belle Dame apparut une troisième fois. Arrivée dans le village, Madeleine était soucieuse et pensait à la mission que lui avait confiée la Vierge : avertir les prêtres d’Alan et demander aux gens de prier beaucoup.

Les Alanais ayant entendu parlé de ce qui était arrivé à la fillette, partirent boire l’eau de la source. Des miracles commencèrent à se produire. Certains furent reconnus comme véritables.

Les pélerins qui se rendent à Saint-Bertrand de Comminges ou à Garaison dans les Hautes-Pyrénées, viennent prier et boire à la source. Parmi eux se trouve Pierre Cathiény, novice à l’Abbaye de la Trappe à Soligny la Trappe dans l’Orne fondée et dirigée par l’Abbé Armand-Jean Le Bouthillier de Rancé.

L’apparition de Larreu aurait pu sombrer totalement dans l’oubli sans Pierre Cathiény. Rentré à l’Abbaye de la Trappe, il voit comme une nécessité de respecter la demande faite par la Vierge Marie à Madeleine Serre. Avec l’accord de l’Abbé de la Trappe, il décide de revenir à Alan. Il rencontre le clergé local pour faire part de son souhait de construire la chapelle mais obtient un refus. Fort de sa conviction, il s’installe à Montoulieu où il mène une vie d’ermite. La population se souvenant des paroles de la Vierge Marie “quelqu’un viendra de loin pour construire la chapelle” décida de l’aider. Sous cette pression, l’Evêque céda et, quelques mois plus tard, la chapelle était construite. Le 15 août 1689, Monseigneur de Guron procède à la dédicace et y célèbre la première messe. Il donne à la chapelle le nom de Notre-Dame de Saint-Bernard. Les pélerins continuèrent à affluer pendant plus d’un siècle. Des guérisons continuèrent à avoir lieu comme le témoignent les nombreux objets déposés en l’honneur de la Vierge Marie. Madeleine Serre se retire au couvent de Fabas. Le 25 décembre 1739 elle y décèdera.

 

Abbaye de la Trappe où était novice Pierre Cathiény

Abbaye de la Trappe
à Soligny la Trappe dans l’Orne.
Pierre Cathiény y a fait son noviciat.

Un siècle plus tard, à la Révolution, tout le mobilier, les objets de culte sont vendus de même que la chapelle qui est totalement demantelée. Il ne reste que des ruines.

La foi n’avait pas disparu dans les campagnes. Alors, suite à la conjonction des volontés au début du XXè siècle, de la famille Dorléac-Bayle, très pieuse et celle du curé d’Alan pour que ce lieu revive, des travaux sont entrepris. C’est ainsi que la remise en état de la source et la construction d’une statue de la Vierge Marie bénissant ce lieu sont réalisées.

En 1912, l’édifice est inauguré. Cette action ravive la mémoire chrétienne de Larreu et  les pélerins y reviennent prier. De nouvelles guérisons sont révélées.

La Chapelle Notre-Dame de Saint-Bernard fut enfin achevée et elle fut bénie par le nouvel Archevêque de Toulouse, Monseigneur Garrone, le 15 août 1957.

Depuis cette date, Notre-Dame de Saint-Bernard est un lieu de paix et de prières.

Chaque année, le pélerinage du 15 août attire de nombreux croyants.

 

Horaires d'ouverture

 

Lundi - Mardi - Mercredi et Jeudi
de 9h00 à 12h30
L'Après-midi, sur rendez-vous

Mairie d'Alan

 

Place de la Mairie
31420 Alan
Tél. (33) 05 61 98 72 40

Permanences

Maire

Sur rendez-vous

En cas d'urgence, les jours de fermeture, joindre M. le Maire au 06 51 82 97 61.